" N'aimez jamais quelqu’un qui vous traite comme si vous étiez ordinaire " - Oscar Wilde

Sur un marché pénurique, en tant que recruiter, ne pas se démarquer équivaut à être invisible.

Il existe de multiples façons d’identifier des candidats, que ce soit sur LinkedIn, via des job boards, ou encore sur l’open web. Ce sera l'objet d'un article.

Une fois ces candidats identifiés, il s’agit d’entrer en contact avec eux. Comment se distinguer dans votre message, et ne pas être un message de plus parmi toutes les sollicitations reçues par ces candidats ?

Voici une méthode que j’utilise en 4 étapes.

1- Mettez le candidat au centre

“No one cares about you, they only care about themselves”.

Le sujet favori de chacun est de parler de soi. Mettez votre candidat au centre en réfléchissant à :

  • Ce qu’il / elle  ressentira
  • Les avantages qu’il / elle percevra
  • En quoi votre entreprise peut l’inspirer, lui donner du sens dans son travail

Décrivez votre entreprise en valorisant vos atouts et différences, au risque d’exclure les candidats qui ne se projettent pas dans la vision des dirigeants.

Voici quelques questions clés que vous pouvez vous poser afin de réfléchir aux avantages candidats :

👉 Qu’est-ce qui vous différencie des autres entreprises ? En quoi êtes-vous unique ?

👉 Quelle est votre culture, vos valeurs clés ? Soyez concrets en donnant des exemples.

👉 Quels sont vos objectifs ? (à part faire de la croissance)

👉 Quel est l’intérêt du travail proposé ? Que celui-ci soit intellectuel, technologique ou sociétal.

2- Travaillez le titre, le titre, le titre

Vous pouvez passer beaucoup de temps à écrire un magnifique message/email, s’il n’est pas ouvert par son destinataire, vous avez perdu votre temps.

Les titres bateau du type “opportunité professionnelle”, sont à bannir.

Osez ! Soyez créatif ! Faites l’exercice de réfléchir à 5 titres différents. L’un d’entre d’eux ressortira.

Selon une étude américaine, il semblerait qu'inclure le prénom du récepteur dans le titre d'un email augmente son attention et donc le taux d'ouverture de 6 à 23%.

3- Utilisez un framework (une structure)  pour dérouler votre message

Il existe de nombreux frameworks tirés de techniques marketing appelées  copywriting ou storytelling.

Le plus connu est le framework AIDA :

  • Attention : capter l’attention
  • Intérêt : susciter l’intérêt
  • Desir : provoquer le désir
  • Action : faire un appel à l’action > proposer de planifier un échange ASAP

On peut également utiliser une structure de storytelling, la méthode CPRC, enseignée à nos équipes par Laurent Brouat :

  • Contexte et situation
  • Problème et émotion
  • Résolution du problème
  • Conclusion et émotion

4- Trouvez votre style

Il ne s’agit pas d’écrire d’une manière littéraire. Ecrivez comme si vous parliez à un ami. L’idée est de faire ressortir qui vous êtes dans votre message, en toute simplicité et authenticité.

Puis relisez et relisez, et… partagez avec vos pairs pour améliorer votre message. Simplifiez vos phrases (sujet / verbe / complément). Diminuez d’au moins 30% votre message, pour aller à l'essentiel.

Ces techniques peuvent aussi s’appliquer à l’écriture des annonces d’emploi et de posts Linkedin.

Vanessa Perillat

Je suis Chief Talent Officer de SFEIR Group. Au sein de WENVISION - notre entité de conseil en strategie IT,  je conseille nos clients sur l'optimisation de leur process de Recrutement.

Lire aussi sur le sujet du recrutement :

Recrutement Tech : 5 grandes tendances d’ici à 2025
Recruter en scale-up, où tout est à construire avec des croissances très importantes, ou en écosystème CAC40 n’est pas la même démarche, mais tout aussi difficile.
“Le recrutement est une fonction centrale pour les Tech Companies”
Chacun rivalise pour attirer les meilleurs talents : c’est critique pour une stratégie “Tech Company”. Vanessa Perillat recrute les talents de WENVISION. Elle le fait aussi désormais pour nos clients.
Mesurer la performance des équipes Recrutement en 4 étapes
Sur un marché aussi compétitif que l’IT, le recrutement aussi doit être data-driven : il faut pouvoir fixer des objectifs, mesurer la performance et réévaluer ses objectifs de manière agile.
Comment évaluer les compétences techniques d’un profil IT à l’embauche
Nos conseils pour évaluer les compétences techniques d’un profil IT à l’embauche en se basant sur le savoir-faire et le savoir-être, de manière non discriminatoire.
Share this post